Questions/Réponses

Tarif des consultations

Le tarif d’une séance est de 65 euros pour 45 minutes (1 h pour le premier entretien).

Pour les étudiants et personnes sans emploi, un tarif adapté sera appliqué, hors des plages horaires de déjeûner ou de fin de journée.

Et parce que le coût des séances ne doit pas être un frein si l’on a besoin d’aide, un arrangement pourra toujours être trouvé si vous pouvez vous rendre disponible aux heures plus creuses : matin, et milieu d’après-midi.

Comment se passe le 1er entretien

Un premier rendez-vous chez un psychologue peut-être source d’inquiétude : pour qui n’a pas déjà consulté, il est difficile d’imaginer ce qui va se passer. On peut appréhender de se sentir mal à l’aise, de ne pas oser parler de choses intimes à un inconnu. On peut s’inquiéter de ne pas se sentir compris. Et on peut aussi avoir peur d’être « piégé », de ne pas oser refuser un deuxième rendez-vous alors qu’on n’en aurait pas envie…
Toutes ces craintes sont légitimes, et c’est au psychologue de les apaiser lors de ce premier rendez-vous.

Lors de ce premier rendez-vous, je prendrai le temps de comprendre les raisons de votre venue. Nous ferons connaissance, je recueillerai les informations nécessaires à une bonne compréhension de votre situation.

Si votre démarche concerne une difficulté précise, je vous poserai des questions pour comprendre le contexte, l’origine, l’intensité du trouble, et je vous donnerai des informations sur ce trouble et la façon dont on peut envisager de travailler en thérapie pour s’y attaquer.
Si vous avez envie de poursuivre ce travail avec moi, je vous expliquerai qu’il nous faudra deux ou trois séances supplémentaires pour parfaire ma compréhension de vos difficultés (ce qu’en TCC on appelle l’analyse fonctionnelle des situations-problèmes) avant de vous proposer un objectif de thérapie que nous fixerons ensemble. Je vous donnerai bien entendu tous les détails sur le contenu de cette thérapie.

Si vous venez consulter pour un malaise plus diffus, une épreuve de vie difficile à traverser, il est possible que les TCC ne soient pas adaptées et qu’il faille plutôt envisager une thérapie de soutien plus classique, qui peut très bien se limiter à quelques consultations.
Nous aborderons tout cela ensemble.
Quelle que soit la prise en charge envisagée, il est important de se sentir entendu, compris et respecté, et c’est ce à quoi je m’attache en priorité.

Une séance type en TCC

En cours de thérapie, une séance type peut comprendre  un ou plusieurs des éléments suivants :
-un point sur la semaine écoulée (ou la quinzaine…le rythme est variable en fonction du plan de thérapie défini au début)
– la revue du « carnet de bord de thérapie » que le patient tient, et dans lequel il lui aura été demandé de relever certaines choses pendant la semaine (typiquement, un relevé de certaines situations-problèmes et la façon dont il y a réagi…)
– des « exercices » avec le psychologue : jeux de rôle, exercices d’exposition à une situation redoutée, en imagerie mentale puis en « vrai », exercices de « restructuration cognitive » (un mot barbare pour dire travail sur les schémas de pensée, les croyances du patient, afin de modifier le discours intérieur pour le rendre plus réaliste ou plus efficient), travail sur les émotions, relaxation….

Y a-t-il d'autres formats de séance ?

Bien sûr ! Les séances type TCC sont adaptées à des problèmatiques concrètes précises : troubles anxieux, stress, phobies (phobie d’un objet ou d’une situation, agoraphobie) attaques de panique, TOC, dépression, difficultés d’affirmation….
Mais il y a bien d’autres raisons de consulter : mal être sans cause précise, souffrance au travail, difficulté dans son rôle de parent, sentiment d’incapacité ou de débordement, épreuve de vie difficile, séparation, deuil…
Dans ce cas, on parlera plus de psychothérapie de soutien, pour accompagner le patient en renforçant ses capacités d’adaptation et en l’aidant à se dégager de certaines contraintes. Mais certaines techniques de TCC pourront être utilisées ponctuellement là où elles peuvent être pertinentes.

Les séances sont-elles remboursées ?

Malheureusement, les séances de psychologies ne sont pas remboursées par la Sécurité sociale. Néanmoins certaines mutulles peuvent prendre en charge une partie des honoraires, ou bien rembourser un certain nombre de séances dans l’année. Il faut les interroger.

Est-on engagé pour longtemps quand on commence une thérapie ?

Tout dépend de la/des difficultés, de l’envie ou pas du patient de progresser à un certain rythme…c’est éminemment variable, mais on peut dire que cela peut aller de trois mois à deux ans, avec une grande majorité de cas qui se situent entre 4 mois et un an…
Encore une fois, la « thérapie » est une des possibilités de consultations proposées, mais on peut très bien envisager simplement quelques consultations.

Quelle est la fréquence des séances ?

Contrairement à une idée répandue, il n ‘est pas toujours impératif d’avoir au moins une séance par semaine. C’est souvent plus efficace en début de thérapie, mais les séances peuvent souvent rapidement s’espacer, ce qui laisse plus de temps au patient pour observer son amélioration ou ses difficultés entre deux rendez-vous.
Par ailleurs, chaque personne est singulière. Ses besoins, ses envies, ses possibilités matérielles, sa disponibilité détermineront le format le plus adapté.
Je m’engage à proposer à mes patients ce qui me semble le meilleur rythme en termes de nombre de séances, et à proposer l’arrêt des consultations lorsqu’elles ne me sembleront plus nécessaires.
Dans le même esprit, et parce qu’en tant que psychologue, on n’est pas forcément aussi à l’aise avec tous les types de troubles, je vous préviendrai si je ne m’estime pas compétente pour vous aider.